vegeta
vegeta
VEGETA est une proposition photographique sur la vigueur d'une végétation toujours plus menacée. L’artiste évoque la résilience des plantes pour survivre dans des lieux où la construction prédomine, ou la façon dont elles peuvent se réapproprier l’espace sur un territoire où le béton s'impose. Sur les façades d’anciens bâtiments à l'abandon, dans les fissures d'un mur, sur des chemins asphaltés, elle réapparaît.
Au delà de ce constat, la photographe s'interroge sur l'implacable domination des hommes exercée sur le monde végétal. Nous aimons les plantes suivant nos propres critères, comme élément de décor, entre belles fleurs et mauvaises herbes qui ne seraient d'aucune utilité. Une forme de mépris où les végétaux sont privés de la liberté de croître à l'endroit qui leur convient. Sont ils intelligents? Ont ils une âme? Les arbres pourraient être des hommes renversés, la tête enfoncée dans le sol comme le suggérait Démocrite.
Top